José Nicolas (1956)

José NICOLAS a eu plusieurs vies. Né en 1956 au Maroc, il parcourt l'Afrique au gré des affectations de son père militaire avant de suivre ses traces et intégrer les unités parachutistes, tout en se passionnant pour la photographie. En 1983, grièvement blessé au cours d'une mission, il troque définitivement « l'œil » du fusil contre celui de l'appareil photo. Grand voyageur et baroudeur instinctif, il repart sur le terrain à la rencontre d'hommes et de femmes au cœur de conflits internationaux.
De 1984 à 2014 il parcourt le monde pour des agences de presse, couvrant entre autres les actions de "Médecins du Monde" au Liban, Kurdistan, Afghanistan et le sauvetage des boat people en mer de Chine. Ses images témoignent également de la guerre civile du Suriname, la révolution en Roumanie, les conflits au Tchad, Iran, Irak, Liberia, Côte d'Ivoire, la guerre du Golfe, Bosnie, Somalie ou encore celle du Rwanda... Photoreporter à l'affût, il sait également capter l'intimité des personnalités dont il réalise le portrait (Sœur Emmanuelle, Michel Portal, François Mitterrand, Jacques Chirac, Lionel Jospin, François Hollande, Bernard Kouchner, Jean François Deniau...).

Pour sa nouvelle vie de photographe indépendant, il se consacre à ses séries d'auteur, publie des ouvrages issus de ses archives, poursuit son engagement humanitaire en repartant sur le terrain pour des ONG en Haïti, Togo, Ghana, et fait coïncider rencontres entre jeune public amateur d'images et collectionneurs avisés en organisant des expositions de photographes reconnus et émergeant dans l’atelier-galerie Taylor, qu’il gère avec le collectionneur Jean Vinegla. Il gère également le site de collection, L’œil du Douard. Ses travaux sont exposés lors de festivals, représentés par des galeristes et ont intégré des collections muséales et privées.